Étiquette : Ludovic Ngaïfé

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA A PRÉSIDÉ LA CÉRÉMONIE DE BAPTÊME ET DE TRIOMPHE DES OFFICIERS ET ÉLÈVES SOUS OFFICIERS DE L’ESFOA

Camp Kassaï le 29 avril 2017

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a présidé ce samedi 29 avril 2017 au camp Kassaï, la cérémonie de baptême et triomphe des Officiers et élèves sous-officiers de l’ESFOA et de l’ENFSO. La cérémonie de ce jour a donné dans un premier temps l’occasion à la 5eme promotion des élèves sous-officiers baptisée par le Ministre de la défense Joseph Yakete au nom du‘’ Sergent Paterne Lobo’’ d’arborer leurs galons de Sergent. Ensuite la 7eme promotion des officiers a été baptisée « promotion Président Ange Félix Patassé » par le Président de la République. Ces derniers ont porté leurs galons de Sous-lieutenant. Ce baptême et triomphe des officiers et sous-officiers met donc un terme à 5 années au lieu de deux passées sous le statut d’élèves officiers et sous-officiers à cause des évènements douloureux qu’a connus la RCA. La présence du Président de la République à cette cérémonie témoigne de sa volonté de restructurer l’armée nationale de fond à comble.

DISCOURS DE SON EXCELLENCE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, CHEF DE L’ÉTAT, CHEF SUPRÊME DES ARMÉES A L'OCCASION DU TRIOMPHE DE LA 7è PROMOTION DE L'ESFOA ET DE LA 5è PROMOTION DE L'ENFSO

Mesdames et Messieurs . La cérémonie du Triomphe de la Septième Promotion de l'Ecole Spéciale de Formation des officiers d'Active ESFOA et de la sortie de la Cinquième Promotion de l'Ecole Nationale de Formation des Sous officiers ENFSO, constitue pour moi un réel motif de satisfaction. Pour la première fois en effet, depuis mon accession à la Magistrature Suprême de État, les Élèves officiers d'Active et les Élèves Sous officiers éprouvent la joie d'achever leur formation initiale. Depuis l'année 2013, le cycle de l'instruction au Centre de Formation de Kassaï CFK a été interrompu, en raison des vicissitudes liées aux multiples crises auxquelles notre pays a été soumis. La cérémonie de ce matin revêt pour moi une importance particulière, car avec le retour à la légalité constitutionnel, j 'ai autorisé la poursuite de la formation au sein de cette académie militaire en dépit des nombreuses difficultés de trésorerie rencontrées . Cela participe de ma volonté de renforcer l'engagement des hommes à travers une politique de renouvellement des personnels et l'acquisition de la valeur militaire qui exige, le goût de l'effort, de l'abnégation, de sacrifice et de dévouement. Voilà pourquoi, par ma présence, je voudrais traduire tout l'intérêt que je porte à la formation au sein de l'Armée Nationale, et exprimer ainsi ma volonté d'accomplir fidèlement les vœux du peuple de voir renaître son armée.

La suite du discours

Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale ; Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ; Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ; Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ; Généraux, officiers, sous officiers, Hommes du Rang ; Distingués Invités ;-Mesdames et Messieurs ; Nous sommes ici pour la sortie des jeunes officiers et des jeunes sous officiers. Mais nous sommes surtout ici, pour parler de l'avenir de notre armée nationale. Mon Colonel, en encourageant les jeunes officiers et sous officiers à préserver les valeurs essentielles qui leur ont été inculquées à savoir la discipline, l'esprit de sacrifice et la conscience qui peuvent permettre de défendre courageusement la nation, vous avez bien évidemment mis l'accent sur les principales vertus qui doivent guider l'action du soldat. Comme je l'avais déclaré lors de mon investiture le 30 Mars 2016, et répété au moment de la présentation des vœux à la Nation pour l'année 2017 , "la priorité des priorités en République Centrafricaine demeure la sécurité durable et la défense du territoire "La sécurité est donc une exigence républicaine, c'est la première des libertés fondamentales de nos concitoyens. " Il est donc indispensable, de procéder avec méthode à la reconstruction d'un outil de défense efficace. Cela passe par un état des lieux complet et exhaustif et par la définition d'une stratégie de défense cohérente, s'appuyant sur la Politique Nationale de Sécurité (PNS) que je viens de valider en comité stratégique et par une mobilisation des ressources efficaces qui permettront de mettre en œuvre une Loi de Programmation Militaire (LPM) avec laquelle sera conduite dans la durée la reconstruction des FACA. Dans ce cadre, les pays donateurs que j'ai rencontrés le 17 novembre de l'année dernière à Bruxelles, m'ont donné des assurances. Mais je voudrais cependant affirmer ici, que la mise en œuvre des réformes dans lesquelles sont entrées les forces armées prendront du temps. Je m'engage donc,à travailler ardemment pour qu'ensemble nous puissions apporter du sang nouveau à notre armée nationale. Nous avons besoin pour cela Mesdames et Messieurs, l'appui indispensable de nos partenaires au développement. Dans ce registre, je voudrais saluer le soutien que n'a cessé de nous apporter la Communauté Internationale, à la tête de laquelle les Nations unies à travers la MINUSCA, ensuite l'Union Africaine, puis les pays de la Sous Région, notamment la Communauté Économique et Monétaire des États de l'Afrique Centrale (CEMAC), la communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) et la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL). Je n'oublierai pas les organismes et les structures qui ont contribué à la réhabilitation des locaux militaires notamment le FSD,- l'UNMASS pour ne citer que ceux-là. Je n'oublierais pas non plus [a France, dont l'appui constant ne nous a pas fait défaut durant les moments difficiles et les États Unis d'Amérique pour leur soutien. Je voudrais, également exprimer ma haute appréciation de l'action que mènent les l'Union Européenne'. en faveur de la République Centrafricaine, ainsi que pour toute l'attention particulière qu'elles ne cessent d'accorder à la réhabilitation de notre institution militaire. Cette appréciation concerne notamment l'EUTM, la mission militaire de l'Union Européenne de formation opérationnelle dont la mission s'établit autour de trois axes principaux, notamment le Conseil Stratégique au Ministère de la Défense Nationale et à l’État Major des Armées, ensuite, l’éducation et la Formation des Officiers, des Sous Officiers et des spécialistes, et enfin l'entrainement opérationnel des FACA. Dans cet ordre d'idées, la première compagnie du 3è Bataillon d’Infanterie Territoriale BlT 3, avait déjà subi une formation normée et sanctionnée par un certificat en décembre dernier. Ils sont désormais opérationnels. Je voudrais à cet effet, exprimer toute la satisfaction que je ressens à cet égard, car cette formation, selon les comptes rendus qui m'en ont été faits, s'est poursuivie avec la préparation opérationnelle de deux autres compagnies du BIT 3, puis du BIT 1 , afin de permettre à nos forces de reprendre progressivement leurs missions régaliennes et de restaurer l'autorité de État sur le territoire national. Je ne saurais également passer sous silence la possibilité qui nous est désormais offerte de réaliser le DDRR. Je voudrais saluer ici l'engagement de la Banque Mondiale qui a octroyé le financement nécessaire pour la mise en œuvre de ce programme qui permettrait l'accélération du processus de désarmement, la démobilisation et la réinsertion des ex combattants. ll s'agit là d'un enjeu important, qui devrait favoriser l'amélioration des -perspectives de paix et de reprise économique en République Centrafricaine. Jeunes officiers de la Promotion Ange Felix PATASSE Jeunes Sous officiers de la Promotion Sergent Hugues Paterne LOBO ; En dépit du temps exceptionnellement long et des difficultés rencontrées, vous voilà au terme de votre formation. Sachez surtout que le renom de notre patrie dépend de la détermination de ses forces à y faire régner l'ordre et la discipline. Je vous encourage à faire preuve d'abnégation et de détermination dans ta tâche que vous aurez à réaliser, car vous constituez dès aujourd'hui, un échantillon d'avant-garde. Je vous exhorte à préserver l'idéal militaire, à garder à présent à l'esprit,les notions de base de la discipline militaire, à faire montre d'une disponibilité permanente dans l’accomplissement de la tâche. Même si la République Centrafricaine, est remise sur les chemins de ta démocratie et du développement, il subsiste encore des menaces qui exigent une grande vigilance et un engagement décisif de la part de nos forces armées. Je voudrais pour terminer, adresser mes sincères remerciements aux encadreurs civils et militaires pour leur disponibilité, leur dévouement et surtout pour leurs riches interventions qui ont pu consolider le socle de l'enseignement dispensé tout au long de votre formation. Vive la République ! Vive l'Armée Nationale ! Vive la Solidarité Internationale ! Je vous remercie.

Chargement...