Étiquette : FIRMIN NGREBADA

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A REHAUSSE DE SA PRÉSENCE A LA CÉRÉMONIE DU RÉTABLISSEMENT DE LA RCA AU PROGRAMME AGOA

Ambassade des États Unis en Centrafrique

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a honoré de sa présence à la cérémonie de la réhabilitation de la République Centrafricaine au programme de la Loi américaine sur la Croissance et les Opportunités en Afrique (AGOA) à la résidence de l’ambassadeur des États-Unis en Centrafrique. Le programme AGOA donne ainsi l’opportunité à la République Centrafricaine après 13 ans de suspension d’exporter à nouveau ses produits agricoles et artisanaux vers les États-Unis. Nous vous publions le discours prononcé par le ministre du commerce Come Hassan à cette occasion l'allocution du ministre du commerce et de l'industrie à l'occasion de la cérémonie marquant la restauration de l'éligibilité de la RCA à la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique ( AGOA ). Excellence Mr le Président de la République, Chef de l'Etat, - Excellence Mr le premier ministre, Chef du gouvernement. - Mr le 1er vice-président de l'assemblée nationale. - Mr l'ambassadeur des États-Unis d'Amérique. - Mes dames et Messieurs les membres du gouvernement - Mes dames et Messieurs les membres et présidents des institutions républicaines. - Mes dames et messieurs les représentants des organisations diplomatiques et consulaires; - Mes dames et messieurs les députés de la nation; -Mesdames et messieurs les membres des cabinets de la Présidence, de l'AN et de la primature.; - Mesdames et Messieurs les représentants des organisations professionnelles et patronales; - Mes dames et messieurs ; - Distinguées personnalités. [ ]L'honneur m'échoit de prendre la parole , au nom du gouvernement que dirige Mr Mathieu Simplice Sarandji, premier ministre , Chef du gouvernement, sous le leadership de Son Excellence, le Professeur Faustin Archange Touadera , Président de la République chef de l'Etat pour remercier son excellence Mr l'ambassadeur des États-Unis qui a bien voulu nous convier à cette rencontre exceptionnelle qui célèbre l'éligibilité de notre pays aux bénéfices de la loi américaine et les opportunités en Afrique en abrégé AGOA , suite à la crise qu'elle a connue. Cette décision traduit la bonne volonté et le soutien qu'accordent les autorités et le peuple américain à la Centrafrique qui traverse depuis quelques années l'un des moments les plus difficiles de son histoire. Elle traduit également la reconnaissance des efforts tout azimut que les nouvelles autorités centrafricaines déploient sans cesse , depuis le retour de à l'ordre constitutionel, pour rebâtir une république Centrafricaine fondée sur, entre autres, l'état de droit, l'économie du marché et le progrès social. A cet égard permettez-moi de transmettre au gouvernement et au peuple américain toute la gratitude du gouvernement et du peuple centrafricain. Excellence Mr le Président de la République,chef de l'Etat ,Mes dames et messieurs, la République Centrafricaine est un pays qui regorge d'énormes potentialités économiques, mais sa part dans les échanges commerciaux reste très marginale pour plusieurs causes. Le retour de la RCA dans la famille AGOA arrive à point nommé dans le contexte où les autorités du pays font de la relance économique et de la promotion du secteur privé l'une de leurs priorités de développement . Dans cette optique , le gouvernement fera tout ce qui est à son pouvoir pour consolider ce partenariat et permettre aux opérateurs économiques Centrafricains et au pays tout entier de tirer profil de l'AGOA.

CÉRÉMONIE DE PRESTATION DE SERMENT DES JUGES A LA COUR CONSTITUTIONNELLE ET A LA HAUTE COUR DE JUSTICE

Les autorités centrafricaines continuent de mettre en place toutes les institutions républicaines comme la constitution de 2015 le prévoit. Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a rehaussé de sa présence hier dans la matinée à la cérémonie de prestation de serment et de l’installation des juges à la cour constitutionnelle et à la haute cour de justice au palais de la CEMAC. Etaient également présents à cette cérémonie, M. Simplice Mathieu Sarandji, Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Simplice Zingas, 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale, quelques membres du gouvernement, les membres du cabinet de la présidence et de la primature ainsi des diplomates accrédités en RCA. Pour le Président Touadera, la mise en place de ces deux institutions est une fierté d’abord, pour lui-même, pour le gouvernement et pour la République car, cela marque le retour à l’ordre constitutionnel. Et, On dira que le Président de la République a prêté serment le 30 mars, l’Assemblée Nationale a été mise en place. Maintenant, c’est le tour des autres institutions de se mettre en place pour que la République puisse retrouver sa plénitude. ‘’Vous avez été élus a l’issue des élections par vos différentes entités, et vous voilà installés dans vos fonctions. Nous sommes convaincus que vous remplirez votre mission telle que vous a confiée la République centrafricaine avec loyauté et nous vous savons capables’’. A-t-il déclaré dans son mot de félicitation aux juges qui ont pris leurs fonctions au sein de de ces deux institutions judiciaires. Interrogé par la presse le Président Touadéra a répondu en ces termes" c'est un grand jour, c'est véritablement le retour à l'ordre constitutionnel, nous avons un délai, nous l'avons respecté, c'est une fierté pour la RCA. Ce sont les grandes institutions de notre pays cela prouve que la démocratie s'installe et l'ordre constitutionnel est enfin rétabli". Les juges élus de la Cour constitutionnelle sont: Georges Mathurin Ouagalet, Sylvie Naïssem,Jean Pierre Ouaboe,Danièle Darlan, Trinité Bango-Sangafio, Clémentine Fanga Napala, Sylvia Pauline Yawi Kénguéléwa, Sylvain Venance Gomongo. Les juges de la Haute cour de la justice sont: Alain Gbazialé,Josué Christian Londoumon, Joseph Bindoumi, Mauricette Monthe Psimith, Arsène Séndé, Michel landry Louanga, Anne Marie Goumba

Chargement...