LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A POSE LA 1ère PIERRE DE DE CONSTRUCTION DU CENTRE NATIONAL D’HÉMODIALYSE ET DU CENTRE NATIONAL D’IMAGERIE MÉDICALE DE BANGUI

Bangui le 16 Mai 2017

Le Président de la République a honoré de sa présence à la cérémonie de pose de la première pierre de la construction de deux centres à savoir: une unité complète d’hémodialyse et d’une unité d’imagerie médicale en Centrafrique. Cette cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte du centre hospitalier universitaire de Bangui en présence du Premier ministre Chef du gouvernement, Professeur Simplice Mathieu Sarandji, de plusieurs ministres dont le Ministre du Plan et de l’économie M. Félix Moloua et Mme Fernande Djengbo Ministre de la santé . A noter également la présence du Gouverneur de la BAD. La construction de ces deux centres, la première dans le pays témoigne la détermination du Président Touadera pour la recherche des voies et moyens adéquats afin de soulager les souffrances des centrafricains dans ce domaine très crucial de la santé publique. Pour la Directrice du Centre hospitalier Universitaire de Bangui, la construction de ces deux centres donnera ainsi la possibilité au pays de se doter de deux nouveaux services à savoir : le service de néphrologie capable de réaliser l’hémodialyse et le service d’imagerie pour réaliser dans un premier temps le scanner et ultérieurement l’imagerie par résonance magnétique(IRM). Elle a par ailleurs saisi cette occasion pour porter à la connaissance du Chef de l’État qu'il y a encore d' autres défis majeurs à relever. Le Ministre du Plan et de l’Économie a dans son allocution de circonstance affirmé que la construction de ces centres revêt d’une signification particulière dans le domaine de la santé dans le pays. Il a par ailleurs estimé le cout du projet financé par la BAD à hauteur de 1,5 milliards de FCA. Les travaux de construction de ces centres seront réalisés par le groupe Inter médical France et Numelec Cameroun. Ce groupe a une quinzaine d’expérience dans la réalisation des projets similaires, notamment avec la construction de 10 centres d’imagerie et de 10 centres d’hémodialyse au Cameroun. Notons que le délai d’exécution de ces travaux est fixé à 6 mois maximum. Ce projet permettra à terme à l’État centrafricain de préserver de nombreuses vies et de faire des économies sur les évacuations sanitaires qui étaient systématiques. D'ici 6 mois tous les malades centrafricains bénéficieront de ces services sans discrimination.

Chargement...