Catégorie : Visite

LE PRÉSIDENT TOUADERA RELANCE LA COOPÉRATION BILATÉRALE CENTRAFRICANO-SUDAFRICAINE

Prétiria le 06 avril 2017

Le président de la République S.E Professeur Faustin Archange TOUADERA a effectué une séance de travail hier matin à Pretoria avec le président sud-africain SE Jacob ZUMA . Cette opportunité a permis au président ZUMA de féliciter à nouveau le président TOUADERA pour sa brillante élection comme président de la RCA et de saluer le peuple centrafricain pour sa maturité et son engouement pour la démocratie «nombreux prédisaient que les élections en Centrafrique seraient accompagnées des violences, mais le peuple centrafricain à prouver le contraire en choisissant le chemin de la paix et du développement » a déclaré le président sud-africain. Placée sous l’auspice de la redynamisation et du renforcement des relations bilatérales entre la RCA et l’Afrique du Sud cette visite entre dans l'histoire pour deux raisons : Le déplacement du président Touadera intervient 4 ans après la crise qui a ébranlé la cohésion sociale en RCA et qui a bouleversé la coopération bilatérale qui commençait à produire de bons résultats dans l’intérêt de ces deux pays frères. C’est dans ce contexte que les deux chefs d’Etat ont décidé de consolider les accords bilatéraux qui lient leurs pays depuis 2006. Les présidents Touadera et Zuma ont acté pour la mise en place d’une commission mixte chargée de mettre en œuvre les mécanismes des différents accords sectoriels déjà signés. Le président Zuma a par ailleurs annoncé l’ouverture imminente d’une Ambassade à Bangui. Deuxio : Les présidents Touadera et Zuma ont convenu du caractère symbolique de l’érection d’un mémorial en mémoire des soldats sud-africains tombés en mission de paix en RCA. Enfin,les deux pays ont convenu de travailler ensemble et de renforcer leur coopération dans le domaine économique, politique, social,sécuritaire, minier, culturel et scientifique.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A RECU EN AUDIENCE ANDREA BROWN, DG DE DIG OIL

En visite de travail à Prétoria en Afrique du Sud, le Président Touadera a reçu en audience Mme Andrea Brown, DG de Dig Oil. La femme d’affaires sud-africaine était venue faire part de sa disponibilité et de son engagement à poursuivre les travaux de recherches pétrolières du bloc C situées dans le Sud Ouest de la RCA . Notons que l’entreprise Dig Oil a acquis un permis C en 2012, mais La grande crise qui secoue la RCA ces quatre dernières années n'a pas permis à ce groupe sud africain de faire recherches. Andrea Brown effectuera bientôt un voyage en République centrafricaine.

LES ÉTUDIANTS PILOTES CENTRAFRICAINS DEMANDENT UN SOUTIEN DU GOUVERNEMENT

Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a accordé plusieurs audiences aux centrafricains d’Afrique du Sud dont des jeunes pilotes en formation. Au cours de ces échanges, les jeunes étudiants ont fait part des difficultés qu’ils affrontent au quotidien et ont sollicité une aide constante du gouvernement pour leur permettre d’aller au bout de leurs études. Les jeunes pilotes sont déterminés selon leur dire à redorer le blason de la RCA qui est à la traine dans ce domaine. Les pilotes proposent au Président Touadera de mener des démarches pour récupérer l’Hercule C 130 et deux hélicoptères de l’État centrafricain qui se trouvent à l’étranger depuis 2013. Les jeunes pilotes souhaitent également que l’État centrafricain acquiert des avions à l’instar des autres pays africains. Prenant la parole, le Chef d’État a encouragé ses jeunes à redoubler les efforts pour finir leurs études tout en leur précisant que la RCA qui en reconstruction fait face à de nombreux défis dont le plus important est le retour définitif de la sécurité. Le Président Touadera a également échangé de l’actualité de son pays avec le Docteur Somsé, Directeur de l’ONU Sida en Afrique du Sud.

LE CORPS DIPLOMATIQUE SUD AFRICAIN A OFFERT UN COCKTAIL DINATOIRE AU PRESIDENT TOUADERA EN VISITE DE TRAVAIL EN AFRIQUE DU SUD

Le Président centrafricain, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera poursuit son offensive diplomatique pour maintenir la RCA dans l’agenda du monde. En visite de travail à Pretoria, le Chef d’Etat centrafricain a pris part à un cocktail dinatoire offert par l’Ambassadeur André Nzapayèkè, Haut représentant de la RCA en Afrique du Sud. Plus de soixante chefs de mission diplomatique dont trois de l’Union Européenne ont répondu à cette invitation qui leur a permis d’échanger en direct avec le Président Touadera. Cette occasion a permis au numéro un centrafricain non seulement de remercier ces représentants de la communauté internationale qui sont actuellement au chevet de son pays, mais aussi de leur rappeler que la RCA est encore fragile.

LE PRÉSIDENT TOUADERA VISITE UNE USINE DE FABRICATION D’ÉQUIPEMENTS MILITAIRES

En prélude du passage de l'armée de projection à l'armée de garnison qui nécessite une présence constante des militaires sur toute l'étendue du territoire, le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a effectué une visite guidée de l'entreprise sud-africaine Canvas and Tent, spécialisée dans la fourniture de la logistique militaire.

COMMUNIQUÉ CONJOINT DES DEUX PRÉSIDENTS

1. Le 5 avril 2017, Son Excellence le Président Jacob Zuma, s’est entretenu avec Son Excellence, le Prof. Faustin Archange Touadera, Président de la République Centrafricaine, au cours de sa visite de travail en Afrique du Sud. 2. Le Président Jacob Zuma a une fois de plus félicité le Président Touadera pour son élection comme Président de la République Centrafricaine et a loué le peuple centrafricain pour avoir tenu des élections pacifiques et démocratiques en février 2016. A cet effet, le Président Zuma a rappelé que nombreux prédisaient que les élections en RCA seraient accompagnées de violences et d’instabilité, mais le peuple centrafricain a prouvé sa maturité en choisissant le chemin de la paix, de la stabilité et du développement. 3. Les deux Chefs d’Etat ont salué le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que la mise en place des institutions démocratiques prévues dans la constitution du 30 mars 2016. Ils reconnaissent cependant que des défis sécuritaires majeurs demeurent. 4. Les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé le besoin urgent pour les groupes armés en République Centrafricaine de déposer les armes et de prendre part à la réforme du secteur de la sécurité et au programme de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR). A cet effet, le Président Zuma a félicité le Président Touadera pour les efforts constants de dialogue avec les groupes armés. 5. Les deux Chefs d’Etat ont passé en revue les relations bilatérales entre les deux pays et se sont accordés pour renforcer la coopération initiée dans l’Accord-Cadre signé le 28 avril 2006. Ils ont réaffirmé l’importance stratégique de cet Accord qui vise à promouvoir la coopération politique, économique, sociale, sécuritaire, scientifique et technique. 6. Les deux Chefs d’Etat ont décidé de mettre en œuvre les mécanismes d’une commission mixte. A cet effet, ils ont instruit leurs Ministres des Affaires Etrangères respectifs d’en définir les contours. 7. Les deux Chefs d’Etat ont sollicité les structures compétentes de leurs Gouvernements, ainsi que le secteur privé, pour saisir les importantes opportunités pour promouvoir les échanges commerciaux et les investissements dans leur pays respectifs. 8. Les deux Chefs d’État ont passé en revue la situation politique et sécuritaire de leur région respective, puis du Continent en général. Ils ont exprimé leur préoccupation par rapport à l’instabilité dans certains pays et condamné fermement les activités terroristes et extrémistes. Ils ont réaffirmé leur engagement à travailler de concert dans la poursuite de la stabilité et de la paix durable sur le Continent. 9. Les deux Chefs d’État ont également exprimé leur inquiétude par rapport à la détérioration de la situation humanitaire dans certains pays du Continent. 10. Le Président Touadéra a tenu à exprimer sa compassion à l’endroit du peuple sud-africain, du gouvernement et des familles des soldats tombés en mission de paix en République Centrafricaine en 2013. 11. Le Président Touadera a exprimé sa profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qui ont été réservés à sa personne ainsi qu’à sa délégation. Il a également invité le Président Zuma à se rendre en République Centrafricaine. 12. Le Président Zuma a accepté l’invitation à se rendre en République Centrafricaine à une date qui sera mutuellement convenue. 13. En conclusion, les deux Chefs d’État ont réaffirmé l’excellence des relations chaleureuses entre les deux pays et se sont engagés à œuvrer étroitement pour renforcer la coopération politique, économique et sociale au bénéfice mutuel de leur pays et de leur peuple. Fait le 5 avril 2017 à Pretoria, Afrique du Sud.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’EST ENTRETENU AVEC Mme VERA SANGWE, DIRECTRICE RÉGIONALE DE LA SOCIÉTÉ FINANCIÈRE INTERNATIONALE POUR L’AFRIQUE DE L’OUEST ET L’AFRIQUE CENTRALE

Palais de la Renaissance : 24 mars 2017

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a reçu en audience en fin d’après-midi du vendredi 24 mars 2017 Mme Vera Sangwe, Directrice Régionale de la Société Financière Internationale en visite de travail en Centrafrique. Accompagnée du Représentant résident de la Banque Mondiale en Centrafrique, Mme Vera Sangwe est venue d’abord présenter au Président Touadera la SFI. Elle félicite les autorités pour tous les efforts qu’elles déploient pour le retour de la stabilité en vue de permettre le retour des investisseurs du secteur privé. Le Président de la République et le groupe de la Banque Mondiale ont longuement échangé sur les options pouvant promouvoir le secteur privé ainsi que la création des emplois pour les jeunes afin de favoriser le retour de la paix en Centrafrique. Des discussions autour du développement de l’agriculture et l’investissement dans le secteur de l’énergie étaient également abordées durant cet entretien. Interrogée à sa sortie d’audience par la presse présidentielle, Mme Vera Sangwe a affirmé que ses échanges avec le Chef de L’État étaient axés sur les projets que la Banque Mondiale a initiés en faveur de la RCA et se montre disposée à soutenir les efforts du gouvernement en vue de ramener la stabilité et création des emplois.

LE PRÉSIDENT TOUADERA S’EST ENTRETENU AVEC LES ADMINISTRATEURS DE LA BAD AU PALAIS DE LA RENAISSANCE

Palais de la Ranaissance de Bangui

En mission à Bangui pour s’enquérir des défis de la reconstruction auxquels le gouvernement centrafricain est confronté, les administrateurs de la Banque Africaine de Développement (BAD) ont effectué une réunion de travail en fin de soirée du mercredi 22 mars 2017 au palais présidentiel. Entouré de quelques ministres et membres de son cabinet, le Chef de l’Etat Touadera a saisi cette opportunité pour remercier la Banque Africaine pour les actions multiformes qu’elle continue de faire pour le relèvement de son pays meurtri par plusieurs décennies de conflits armés. Le numéro un centrafricain a rappelé à ses hôtes que son pays présente des besoins énormes dans le domaine des infrastructures sociales de base et souhaite plus d’implication de leur institution pour le financement des grands projets de développement. « Car si on ne développe pas la RCA, elle va retomber dans ses travers du passé » a déclaré le Président lors de cet entretien. Prenant la parole Mme Mabiala, Administrateur et porte-parole de la délégation de la BAD a salué les efforts des autorités centrafricaines qui travaillent sans relâche pour relever leur pays après des décennies de crise. Cette dernière a déclaré venir à Bangui pour palper les réalités du terrain et d’étudier ensemble avec les autorités centrafricaines des voies et moyens pour le financement des projets à impact rapide sur l’avenir des populations. Répondant à la BAD qui souhaitait savoir s’il y avait des domaines prioritaires à financer, le Président Touadera a déclaré que même si l’agriculture était la priorité de son quinquennat, la Banque Africaine devrait se référer au contenu du plan de la RCPCA qui a recueilli le consentement des Bailleurs de Fonds le 17 novembre 2016 à Bruxelles. Enfin, La BAD a accordé un appui budgétaire de 10 milliards de FCFA de dollars à la RCA et a donné son accord pour le financement de plusieurs projets dont la construction du barrage hydroélectrique de Mobaye afin d’alimenter 7 localités du Centre-Est du pays en électricité. Une mission conjointe du Président de la République et les Administrateurs de la BAD qui devrait avoir lieu le mercredi 23 mars à Mobaye a été reportée suite aux intempéries. Le gouvernement Sarandji tient à ce projet intégrateur d’interconnexion électrique entre la RCA et le Congo démocratique pour améliorer les conditions de vie des centrafricains.

/ In Audience, Visite / By thomas / Commentaires fermés sur LE PRÉSIDENT TOUADERA S’EST ENTRETENU AVEC LES ADMINISTRATEURS DE LA BAD AU PALAIS DE LA RENAISSANCE

LE PRÉSIDENT TOUADERA A ÉTÉ REÇU EN AUDIENCE PAR LE PRÉSIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE

PARIS LE 20 MARS 2017

Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a été reçu en audience en fin de matinée au palais de l’Élysée par son homologue français, S.E.M. François Hollande. Les deux hommes d’État ont fait le tour d’horizon de l’actualité mondiale avant d’échanger sur la situation politico-sécuritaire et socio-économique de la République centrafricaine. Ensuite le Président Hollande qui a affirmé que la France était aux côtés de la RCA a fait plusieurs annonces pour aider les autorités centrafricaines à poursuivre le redressement de ce pays meurtri par plusieurs décennies de crises militaro-politique. Dans la perspective du déploiement des forces de défense centrafricaine en appui avec la MINUSCA, la France plaide pour l’accélération du rythme de la formation dispensée par l’EUTM comme le le souhaite le Président centrafricain. Elle est également disposée à fournir aux éléments des FACA recyclés un appui dans le domaine de la logistique. Pour aider les autorités centrafricaines à rétablir l’autorité de L’État, le Président français a déclaré que la France allait travailler ensemble avec le gouvernement centrafricain sur la sécurisation de la ville de Bambari. Sur le plan économique, la France va mobiliser les donateurs pour une mise à disposition rapide des fonds promis à la RCA lors de la Conférence des Bailleurs de Fonds de Bruxelles. L’Agence Française de Développement va doubler ses appuis en terme de projet d’urgences pour la construction des infrastructures sociales de base dans la ville de Bambari. Sur le plan diplomatique, la France suit de près l’initiative de l’Union africaine sur la recherche de la paix et le retour de la cohésion sociale en Centrafrique et soutient le processus politique piloté par l’Angola. Enfin, la France s’aligne derrière les autorités centrafricaines qui prônent le respect des principes démocratiques, le respect de la constitution et la lutte contre l’impunité. Le Président français était assisté de Messieurs Jean Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères, de l’Amiral Bernard Rogel, chef d’État-major particulier et de Rémi Maréchaux, directeur d’Afrique et de l’Océan Indien la Présidence française. Le Chef d’État centrafricain était accompagné de M. Firmin Ngrebada ministre d’État directeur de cabinet présidentiel et de Michel Gbézéra Bria, Ambassadeur de la RCA en France.

Chargement...