Catégorie : coopération

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A REÇU EN AUDIENCE Mme SAMUELA ISOPI, AMBASSADEUR DE L’ITALIE AUPRÈS DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Palais de la Renaissance

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a reçu en audience en fin de soirée Mme Samuela ISOPI, ambassadeur de l’Italie auprès de la République Centrafricaine avec résidence au Cameroun. Les relations bilatérales entre la RCA et l’Italie étaient au centre de cette rencontre. La diplomate italienne est venue rencontrer le Président Touadera pour témoigner d’abord par sa présence l’attachement de l’Italie à la RCA. Cet engagement s’est traduit il y a 6 mois avec la visite du ministre italien de la coopération en Centrafrique. Notons que ce déplacement s'est soldé avec l’ouverture du premier bureau de la coopération à Bangui. Ensuite, elle a saisi cette occasion pour présenter au Chef de l’État le rapport des activités menées par le bureau de coopération dans le cadre du premier programme initié en faveur des populations et elle a annoncé le lancement du second dans les prochains mois. Pour Mme Samuela Issopi, l’Italie était également présente à la conférence de Bruxelles donc elle est aussi avec les autres partenaires pour soutenir la RCA sur la voie de sa reconstruction. Elle a par ailleurs réaffirmé l’engagement et le soutien de l’Italie à la République Centrafricaine. Notons que la présence effective de l’Italie aux cotés de la RCA se traduit par les actions entreprises par son agence de coopération à travers les ONG italiennes qui mènent des activités humanitaires au profit des populations.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A REHAUSSE DE SA PRÉSENCE A LA CÉRÉMONIE DU RÉTABLISSEMENT DE LA RCA AU PROGRAMME AGOA

Ambassade des États Unis en Centrafrique

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a honoré de sa présence à la cérémonie de la réhabilitation de la République Centrafricaine au programme de la Loi américaine sur la Croissance et les Opportunités en Afrique (AGOA) à la résidence de l’ambassadeur des États-Unis en Centrafrique. Le programme AGOA donne ainsi l’opportunité à la République Centrafricaine après 13 ans de suspension d’exporter à nouveau ses produits agricoles et artisanaux vers les États-Unis. Nous vous publions le discours prononcé par le ministre du commerce Come Hassan à cette occasion l'allocution du ministre du commerce et de l'industrie à l'occasion de la cérémonie marquant la restauration de l'éligibilité de la RCA à la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique ( AGOA ). Excellence Mr le Président de la République, Chef de l'Etat, - Excellence Mr le premier ministre, Chef du gouvernement. - Mr le 1er vice-président de l'assemblée nationale. - Mr l'ambassadeur des États-Unis d'Amérique. - Mes dames et Messieurs les membres du gouvernement - Mes dames et Messieurs les membres et présidents des institutions républicaines. - Mes dames et messieurs les représentants des organisations diplomatiques et consulaires; - Mes dames et messieurs les députés de la nation; -Mesdames et messieurs les membres des cabinets de la Présidence, de l'AN et de la primature.; - Mesdames et Messieurs les représentants des organisations professionnelles et patronales; - Mes dames et messieurs ; - Distinguées personnalités. [ ]L'honneur m'échoit de prendre la parole , au nom du gouvernement que dirige Mr Mathieu Simplice Sarandji, premier ministre , Chef du gouvernement, sous le leadership de Son Excellence, le Professeur Faustin Archange Touadera , Président de la République chef de l'Etat pour remercier son excellence Mr l'ambassadeur des États-Unis qui a bien voulu nous convier à cette rencontre exceptionnelle qui célèbre l'éligibilité de notre pays aux bénéfices de la loi américaine et les opportunités en Afrique en abrégé AGOA , suite à la crise qu'elle a connue. Cette décision traduit la bonne volonté et le soutien qu'accordent les autorités et le peuple américain à la Centrafrique qui traverse depuis quelques années l'un des moments les plus difficiles de son histoire. Elle traduit également la reconnaissance des efforts tout azimut que les nouvelles autorités centrafricaines déploient sans cesse , depuis le retour de à l'ordre constitutionel, pour rebâtir une république Centrafricaine fondée sur, entre autres, l'état de droit, l'économie du marché et le progrès social. A cet égard permettez-moi de transmettre au gouvernement et au peuple américain toute la gratitude du gouvernement et du peuple centrafricain. Excellence Mr le Président de la République,chef de l'Etat ,Mes dames et messieurs, la République Centrafricaine est un pays qui regorge d'énormes potentialités économiques, mais sa part dans les échanges commerciaux reste très marginale pour plusieurs causes. Le retour de la RCA dans la famille AGOA arrive à point nommé dans le contexte où les autorités du pays font de la relance économique et de la promotion du secteur privé l'une de leurs priorités de développement . Dans cette optique , le gouvernement fera tout ce qui est à son pouvoir pour consolider ce partenariat et permettre aux opérateurs économiques Centrafricains et au pays tout entier de tirer profil de l'AGOA.

LE PRÉSIDENT TOUADERA RELANCE LA COOPÉRATION BILATÉRALE CENTRAFRICANO-SUDAFRICAINE

Prétiria le 06 avril 2017

Le président de la République S.E Professeur Faustin Archange TOUADERA a effectué une séance de travail hier matin à Pretoria avec le président sud-africain SE Jacob ZUMA . Cette opportunité a permis au président ZUMA de féliciter à nouveau le président TOUADERA pour sa brillante élection comme président de la RCA et de saluer le peuple centrafricain pour sa maturité et son engouement pour la démocratie «nombreux prédisaient que les élections en Centrafrique seraient accompagnées des violences, mais le peuple centrafricain à prouver le contraire en choisissant le chemin de la paix et du développement » a déclaré le président sud-africain. Placée sous l’auspice de la redynamisation et du renforcement des relations bilatérales entre la RCA et l’Afrique du Sud cette visite entre dans l'histoire pour deux raisons : Le déplacement du président Touadera intervient 4 ans après la crise qui a ébranlé la cohésion sociale en RCA et qui a bouleversé la coopération bilatérale qui commençait à produire de bons résultats dans l’intérêt de ces deux pays frères. C’est dans ce contexte que les deux chefs d’Etat ont décidé de consolider les accords bilatéraux qui lient leurs pays depuis 2006. Les présidents Touadera et Zuma ont acté pour la mise en place d’une commission mixte chargée de mettre en œuvre les mécanismes des différents accords sectoriels déjà signés. Le président Zuma a par ailleurs annoncé l’ouverture imminente d’une Ambassade à Bangui. Deuxio : Les présidents Touadera et Zuma ont convenu du caractère symbolique de l’érection d’un mémorial en mémoire des soldats sud-africains tombés en mission de paix en RCA. Enfin,les deux pays ont convenu de travailler ensemble et de renforcer leur coopération dans le domaine économique, politique, social,sécuritaire, minier, culturel et scientifique.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A RECU EN AUDIENCE ANDREA BROWN, DG DE DIG OIL

En visite de travail à Prétoria en Afrique du Sud, le Président Touadera a reçu en audience Mme Andrea Brown, DG de Dig Oil. La femme d’affaires sud-africaine était venue faire part de sa disponibilité et de son engagement à poursuivre les travaux de recherches pétrolières du bloc C situées dans le Sud Ouest de la RCA . Notons que l’entreprise Dig Oil a acquis un permis C en 2012, mais La grande crise qui secoue la RCA ces quatre dernières années n'a pas permis à ce groupe sud africain de faire recherches. Andrea Brown effectuera bientôt un voyage en République centrafricaine.

LES ÉTUDIANTS PILOTES CENTRAFRICAINS DEMANDENT UN SOUTIEN DU GOUVERNEMENT

Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a accordé plusieurs audiences aux centrafricains d’Afrique du Sud dont des jeunes pilotes en formation. Au cours de ces échanges, les jeunes étudiants ont fait part des difficultés qu’ils affrontent au quotidien et ont sollicité une aide constante du gouvernement pour leur permettre d’aller au bout de leurs études. Les jeunes pilotes sont déterminés selon leur dire à redorer le blason de la RCA qui est à la traine dans ce domaine. Les pilotes proposent au Président Touadera de mener des démarches pour récupérer l’Hercule C 130 et deux hélicoptères de l’État centrafricain qui se trouvent à l’étranger depuis 2013. Les jeunes pilotes souhaitent également que l’État centrafricain acquiert des avions à l’instar des autres pays africains. Prenant la parole, le Chef d’État a encouragé ses jeunes à redoubler les efforts pour finir leurs études tout en leur précisant que la RCA qui en reconstruction fait face à de nombreux défis dont le plus important est le retour définitif de la sécurité. Le Président Touadera a également échangé de l’actualité de son pays avec le Docteur Somsé, Directeur de l’ONU Sida en Afrique du Sud.

LE CORPS DIPLOMATIQUE SUD AFRICAIN A OFFERT UN COCKTAIL DINATOIRE AU PRESIDENT TOUADERA EN VISITE DE TRAVAIL EN AFRIQUE DU SUD

Le Président centrafricain, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera poursuit son offensive diplomatique pour maintenir la RCA dans l’agenda du monde. En visite de travail à Pretoria, le Chef d’Etat centrafricain a pris part à un cocktail dinatoire offert par l’Ambassadeur André Nzapayèkè, Haut représentant de la RCA en Afrique du Sud. Plus de soixante chefs de mission diplomatique dont trois de l’Union Européenne ont répondu à cette invitation qui leur a permis d’échanger en direct avec le Président Touadera. Cette occasion a permis au numéro un centrafricain non seulement de remercier ces représentants de la communauté internationale qui sont actuellement au chevet de son pays, mais aussi de leur rappeler que la RCA est encore fragile.

LE PRÉSIDENT TOUADERA VISITE UNE USINE DE FABRICATION D’ÉQUIPEMENTS MILITAIRES

En prélude du passage de l'armée de projection à l'armée de garnison qui nécessite une présence constante des militaires sur toute l'étendue du territoire, le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a effectué une visite guidée de l'entreprise sud-africaine Canvas and Tent, spécialisée dans la fourniture de la logistique militaire.

COMMUNIQUÉ CONJOINT DES DEUX PRÉSIDENTS

1. Le 5 avril 2017, Son Excellence le Président Jacob Zuma, s’est entretenu avec Son Excellence, le Prof. Faustin Archange Touadera, Président de la République Centrafricaine, au cours de sa visite de travail en Afrique du Sud. 2. Le Président Jacob Zuma a une fois de plus félicité le Président Touadera pour son élection comme Président de la République Centrafricaine et a loué le peuple centrafricain pour avoir tenu des élections pacifiques et démocratiques en février 2016. A cet effet, le Président Zuma a rappelé que nombreux prédisaient que les élections en RCA seraient accompagnées de violences et d’instabilité, mais le peuple centrafricain a prouvé sa maturité en choisissant le chemin de la paix, de la stabilité et du développement. 3. Les deux Chefs d’Etat ont salué le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que la mise en place des institutions démocratiques prévues dans la constitution du 30 mars 2016. Ils reconnaissent cependant que des défis sécuritaires majeurs demeurent. 4. Les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé le besoin urgent pour les groupes armés en République Centrafricaine de déposer les armes et de prendre part à la réforme du secteur de la sécurité et au programme de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR). A cet effet, le Président Zuma a félicité le Président Touadera pour les efforts constants de dialogue avec les groupes armés. 5. Les deux Chefs d’Etat ont passé en revue les relations bilatérales entre les deux pays et se sont accordés pour renforcer la coopération initiée dans l’Accord-Cadre signé le 28 avril 2006. Ils ont réaffirmé l’importance stratégique de cet Accord qui vise à promouvoir la coopération politique, économique, sociale, sécuritaire, scientifique et technique. 6. Les deux Chefs d’Etat ont décidé de mettre en œuvre les mécanismes d’une commission mixte. A cet effet, ils ont instruit leurs Ministres des Affaires Etrangères respectifs d’en définir les contours. 7. Les deux Chefs d’Etat ont sollicité les structures compétentes de leurs Gouvernements, ainsi que le secteur privé, pour saisir les importantes opportunités pour promouvoir les échanges commerciaux et les investissements dans leur pays respectifs. 8. Les deux Chefs d’État ont passé en revue la situation politique et sécuritaire de leur région respective, puis du Continent en général. Ils ont exprimé leur préoccupation par rapport à l’instabilité dans certains pays et condamné fermement les activités terroristes et extrémistes. Ils ont réaffirmé leur engagement à travailler de concert dans la poursuite de la stabilité et de la paix durable sur le Continent. 9. Les deux Chefs d’État ont également exprimé leur inquiétude par rapport à la détérioration de la situation humanitaire dans certains pays du Continent. 10. Le Président Touadéra a tenu à exprimer sa compassion à l’endroit du peuple sud-africain, du gouvernement et des familles des soldats tombés en mission de paix en République Centrafricaine en 2013. 11. Le Président Touadera a exprimé sa profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qui ont été réservés à sa personne ainsi qu’à sa délégation. Il a également invité le Président Zuma à se rendre en République Centrafricaine. 12. Le Président Zuma a accepté l’invitation à se rendre en République Centrafricaine à une date qui sera mutuellement convenue. 13. En conclusion, les deux Chefs d’État ont réaffirmé l’excellence des relations chaleureuses entre les deux pays et se sont engagés à œuvrer étroitement pour renforcer la coopération politique, économique et sociale au bénéfice mutuel de leur pays et de leur peuple. Fait le 5 avril 2017 à Pretoria, Afrique du Sud.

LE SIÈGE DE LA CEMAC RETOURNE A BANGUI

Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera est rentré hier soir à Bangui après avoir pris part au 13 è sommet des Chefs d’État de la Communauté des États d’Afrique Centrale qui a eu lieu du 16 au 17 février 2017 à Djibloho en Guinée Équatoriale. Cette rencontre qui a duré 24 heures a tenu ses promesses.
Les Chefs d’État ont décidé que le siège de la CEMAC revienne à Bangui après quelques années de délocalisation suite aux crises militaro-politique que la RCA a connues.
Les Six ont acté pour la Libre circulation des personnes et des biens dans leur espace et recommandent l’application immédiate de cette mesure dans leurs frontières.
Les Chefs d’État ont décidé de la mise en place d’une carte d’identité et d’un passeport biométrique pour les ressortissants de la CEMAC.
La Présidence de la Commission de la CEMAC échoit au Gabon et la vice-présidence au Tchad. Elle sera effective en juillet. Le Tchad hérite la présidence en exercice des Six après la Guinée Équatoriale.
Le Plan Économique Régional (PER) qui est un vaste programme qui vise la réalisation des infrastructures routières, maritime, ferroviaires, douanières et l’interconnexion électrique au sein de tous les États de la CEMAC a été adopté.
img
img
img
Chargement...